Qu’est-ce que l’Open Source ?

L’Open Source est un concept dans l’informatique qui a été développé dans les années 90. Depuis lors, il a servi de principe de base à la création de nombreux logiciels ainsi que des solutions informatiques. Pour cerner au mieux le concept de l’Open Source, il convient de soulever quelques interrogations. Qu’est-ce que l’Open Source ? Comment fonctionne-t-il ? Quels sont les logiciels Open Source les plus populaires ? Pourquoi cette technologie est-elle autant utilisée ?

Définition d'open source : logiciels avec code source libre et redistribuable

Définition de l’Open Source

Le terme Open Source est un anglicisme qui signifie littéralement “source en accès libre” ou “code source ouvert”. Pour mieux comprendre le concept qui se cache derrière cette expression assez étrange pour les débutants, il convient de clarifier la notion de code source. Le code source est la partie d’un logiciel ou d’une application qui n’est généralement pas visible au public. C’est l’ensemble des lignes de codes qui font fonctionner le logiciel. Ainsi, le code source d’un logiciel peut être comparé aux briques qui servent à construire une maison. Les briques étant les codes, il faut les agencer pour obtenir en fin de compte la maison, c’est-à-dire un logiciel. Il est donc clair que sans code source (les briques), le logiciel (la maison) n’existerait pas.

On désigne alors par Open Source un logiciel dont le code source est accessible, modifiable et intégrable par d’autres développeurs (autre que le propriétaire). De cette manière, n’importe qui peut effectuer des améliorations ou des adaptations qu’il juge pratiques. Cela permet de faire évoluer le logiciel et d’en corriger les éventuels bugs de fonctionnement. Lorsque cette malléabilité du code source n’est pas permise par un concepteur de logiciel, on parle de logiciel propriétaire, non libre ou closed source.

Les caractéristiques des logiciels Open Source

L’Open Source présente des caractéristiques qui lui sont propres. Celles-ci tiennent fondamentalement en 3 principes de base à savoir :

  • La possibilité d’avoir accès au code source ;
  • La possibilité de modification du code source ;
  • La possibilité de redistribution du nouveau logiciel ainsi modelé.

En d’autres termes, le code source d’un logiciel est Open Source si quiconque peut lire, modifier et redistribuer les versions modifiées de ce code. Ce sont ces principes qui différencient les logiciels Open Source des autres types de logiciels.

Historique de l’Open Source

C’est Richard Matthew Stallman, programmeur américain, qui a créé le concept du logiciel libre (précurseur de l’Open Source) dans les années 80. À l’époque, les compagnies privées prônant le développement de logiciels propriétaires (closed source) étaient en plein essor. Stallman souligna alors la nécessité d’instaurer un système au sein duquel les utilisateurs (développeurs en particuliers) ne seraient pas que de simples consommateurs finaux. Il fallait donc faire en sorte d’octroyer une liberté (sociale) aux utilisateurs en développant des logiciels sans droits d’accès exclusifs.

Sur la base de ce principe, Eric Raymon créa officiellement en 1997 le mouvement Open Source. Il se différencie légèrement du logiciel libre de par son caractère beaucoup plus centré sur l’aspect technique du développement logiciel.

Aujourd’hui, c’est devenu l’un des piliers de la programmation informatique. De nombreuses communautés s’en servent pour mener leurs activités. Une étude a même permis d’établir une statistique selon laquelle près de 98% des entreprises utilisent des logiciels Open source.

Les logiciels Open Source les plus connus

Ces logiciels appartiennent à plusieurs catégories. On peut citer notamment :

Voici une sélection des principaux logiciels Open Source disponibles sur le marché.

LibreOffice

LibreOffice (suite bureautique complète) est un package complet. Il comprend de nombreux logiciels utilisables pour les saisies de textes (comme Word), les présentations (similaire à PowerPoint) et un tableur complet (équivalent d’Excel). C’est l’équivalent Open Source de Microsoft Office qui, à l’opposé de LibreOffice, est un logiciel propriétaire. En termes d’utilisation, notez que les fichiers Microsoft et LibreOffice sont compatibles.

https://fr.libreoffice.org/

GIMP

GIMP est un éditeur de photo construit en Open Source. Il offre une prise en main similaire à celle d’Adobe Photoshop et possède des outils de traitement des images très puissants. Au besoin, vous pouvez y ajouter autant d’extensions (plugins) que vous voulez.

http://www.thegimp.fr/

VLC Media Player

C’est le lecteur multimédia le plus populaire au monde. Il fonctionne, quel que soit le type de fichiers. Vous pouvez vous en servir pour suivre des vidéos en streaming. Le logiciel est très stable et il est possible de le personnaliser selon ses besoins via un système d’extensions.

https://www.videolan.org/vlc/index.fr.html

Mozilla Firefox

Mozilla Firefox est l’un des premiers navigateurs Open Source. Il dispose d’une interface simple , pratique et il se veut respectueux de la vie privée de ses utilisateurs. La révision constante du code source du navigateur permet de résoudre au plus vite les légers bugs. À l’instar de Mozilla Firefox, de nombreux autres navigateurs de ce type sont très efficaces. On peut citer :

Mozilla Thunderbird

Thunderbird est un client de messagerie libre développé par la fondation Mozilla. C’est mon alternative préférée à Outlook, le logiciel de messagerie propriétaire de Microsoft. Il est totalement gratuit et permet de gérer les courriers électroniques sur votre ordinateur (contrairement au webmail où vous accédez à vos emails depuis votre navigateur web). Vous pouvez y intégrer des extensions pour obtenir des fonctionnalités supplémentaires.

https://www.thunderbird.net/fr/

Linux

Linux est une plateforme qui se décline en de nombreux systèmes d’exploitation. Il est très prisé notamment dans le domaine de la sécurité informatique et des tests d’intrusion mais aussi pour les serveurs. C’est le meilleur système d’exploitation Open Source à l’heure actuelle. Vous pouvez retrouver plus de détails dans l’article de présentation de Linux ainsi que celui sur les meilleures distributions Linux sur ce site.

Il n’existe pas une seule version de Linux mais une multitude de distribution : Debian, Ubuntu, Fedora, Linux Mint etc…

https://linuxfr.org/

Les fondations Opensource

De nombreuses fondations à but non lucratif accompagnent le mouvement Open Source. Voici quelques-unes d’entre elles.

La fondation Linux

https://www.linuxfoundation.org

Fondée en 2000, la fondation Linux s’est fixé pour objectif de créer des écosystèmes durables autour des projets Open Sources afin d’encourager l’évolution technologique. Elle soutient les communautés Open Source non seulement sur le plan financier, mais également sur les plans matériels et humains. La fondation Linux est constituée de plus de 1000 entreprises de divers horizons.

Des milliers de gens soutiennent également de façon individuelle les programmes que développe la fondation par leur support financier.

La fondation Apache

http://www.apache.org/

L’ASF (Apache Software Foundation) a pour mission de fournir des logiciels en accès libre au public. Pour cela, la fondation fournit un support aux communautés porteuses d’initiatives innovantes. Des bénévoles mettent leurs compétences à profit pour superviser plusieurs projets de par le monde.

Les activités sont financées par les contributions financières des membres et l’ensemble des logiciels distribué sous licence apache est accessible gratuitement.

La fondation Eclipse

https://www.eclipse.org/

La fondation Eclipse est une vaste communauté porteuse de plus de 350 projets. Elle intervient dans 4 domaines principaux que sont :

  • La gestion de la propriété intellectuelle ;
  • L’écosystème Open Source ;
  • Le soutien à la communauté de développement ;
  • L’infrastructure  informatique.

C’est un modèle de support unique pour le développement des projets Open Source.

Quelle est la différence entre un logiciel Open Source et un gratuiciel (logiciel gratuit) ?

Les concepts de l’Open Source et de Freeware (gratuiciel) portent souvent à confusion. Bien que les deux termes se rapprochent, il existe une nette différence entre eux. On parle de Freeware ou de gratuiciel lorsqu’un logiciel, généralement propriétaire, est accessible sans coût inhérent à son utilisation. Le lecteur Adobe Acrobat Reader et Skype en sont des exemples très connus. En ce qui concerne l’Open Source, son caractère libre est plutôt relatif au concept de code source accessible et modifiable par la communauté.

Les différentes licences Open Source

On distingue une multitude de licences de ce type. La plupart d’entre elles sont détenues par des fondations à l’instar de celles évoquées précédemment. On a notamment :

BSD

La BSD est une licence de distribution des logiciels Open Source. Lorsque cette licence est déposée sur un logiciel, les développeurs peuvent utiliser sans restriction son code source, que ce soit en totalité ou en partie. Toutefois, ces modifications et redistributions de codes sources doivent conserver leur notice copyright d’origine. La licence permet aussi de protéger les auteurs en interdisant l’utilisation de leurs noms pour la promotion d’un quelconque produit dérivé d’un logiciel.

GPL

La GPL (General Public License) est une licence qu’utilisent de nombreuses communautés Open Source. Elle se décline en deux versions à savoir :

  • La GPL-2.0 ;
  • La GPL-3.0.

Tout développeur peut copier, partager et redistribuer des versions modifiées des logiciels sous licence GPL. Les auteurs de ces logiciels sont également tenus de mettre à disposition des utilisateurs leur code source sur demande de ces derniers.
Notez cependant que la GPL ne fournit aucune garantie de fonctionnement sur les logiciels modifiés et redistribués.

MIT

La licence MIT offre une liberté totale aux utilisateurs. Il est entre autres possible de copier des codes sources, fusionner un logiciel, le modifier ou le traiter sans limitation de droit d’auteur. Les termes d’utilisations de la licence tiennent en deux grands points que sont :

  • La licence MIT n’octroie aucune garantie sur l’utilisation des logiciels ;
  • Les auteurs ne sont pas responsables des dommages qui pourraient survenir dans le cadre de l’utilisation d’un quelconque logiciel.

Mozilla Public Licence

Mozilla Public License 2.0 est la licence de la fondation Mozilla. Elle se différencie des autres licences par son caractère permissif. Il est notamment possible, grâce à cette licence, de développer des logiciels hybrides c’est-à-dire à la fois propriétaires et Open Source.

Les avantages et les inconvénients de l’Open Source ?

Il présente de nombreux avantages. On peut citer entre autres :

  • Le coût relativement moins cher, voire gratuit, pour certains logiciels ;
  • La liberté qu’octroie son utilisation ;
  • L’aspect philanthropique de la démarche ;
  • La possibilité d’ajout des extensions et de personnalisation au besoin.

En ce qui concerne les inconvénients, on en décompte également plusieurs au niveau de ce type de logiciels. Citons par exemple :

  • La complexité de certains logiciels (exclusivement dédiés aux développeurs) ;
  • Des problèmes peuvent se poser au niveau de la sécurité, les failles étant généralement connues de tous et surtout de personnes malintentionnées (hackers) qui peuvent profiter de ces failles si elles ne sont pas corrigées ;
  • La faiblesse du support client qui se traduit par une absence de site de support officiel, le support étant généralement assuré par une communauté bénévole ;
  • L’incompatibilité avec d’autres suites logicielles communes ;
  • L’instabilité des communautés qui peut se traduire par une disparition subite d’un projet Open Source..

Laisser un commentaire

Les commentaires sont publiés après modération.