Comment bloquer les pubs avec un adBlocker ou un autre moyen ?

Un adbocker est un dispositif permettant à son utilisateur de naviguer avec fluidité sur le web en évitant l’affichage des publicités. Les adblockers empêchent les serveurs contenant des éléments indésirables, notamment les publicités intrusives, d’accéder à la page de navigation de l’utilisateur. Les bloqueurs de pub s’installent généralement comme une extension du navigateur mais nous verrons également qu’il y a quelques solutions alternatives pour bloquer les pubs et permettre une navigation plus fluide pour l’internaute.

Les principaux adBlockers

Pour ne plus vivre les désagréments liés à l’intrusion des publicités, vous pouvez dans un premier temps configurer votre navigateur, qu’il s’agisse de Google Chrome, Mozilla Firefox, Microsoft Edge (ou son ancêtre, Internet Explorer) ou Safari et vous décider à installer un bloqueur de pub. Autre solution : utiliser un navigateur qui comporte nativement un bloqueur de pub comme le navigateur Brave (créé par le cofondateur de Firefox et créateur du langage JavaScript, Brendan Eich) que je vous recommande chaudement ! Pour preuve, voici les statistiques de mon navigateur Brave que j’ai installé il y a deux semaines :

Statistiques du blocage de pub du navigateur Brave (sans adblocker)

Près de 8000 publicités bloquées avec Brave ainsi que près de 1000 trackers en deux semaines d’utilisation

AdBlock

Logo du bloqueur de pub AdBlock

https://getadblock.com/

C’est une des extensions pour Chrome la plus populaire. Elle est riche de plus de 60 millions d’utilisateurs. Son rôle est de bloquer les publicités qu’elle qualifie d’intrusives. Elle s’utilise sur tous les navigateurs.

AdBlockPlus

Logo de l'adblocker Adblock Plus

https://adblockplus.org/fr/

Bien que développés tous les deux par Chrome et semblant accomplir les mêmes missions, Adblock et Adblock Plus sont des extensions concurrentes. Adblock Plus fonctionne également dans tous les navigateurs. Il offre l’avantage de pouvoir mettre sur une « liste blanche » les sites que l’on veut autoriser et ainsi afficher les pubs sur une page ou domaine spécifique.

UBlock Origin

Logo de l'adBlocker UBlock Origin

https://github.com/gorhill/uBlock#ublock-origin

Il s’agit d’une extension opensource libre et gratuite de blocage des publicités pour les navigateurs web.

AdGuard

Logo d'AdGuard, une extension de votre navigateur pour limiter la publicité

https://adguard.com/fr/welcome.html

Adguard est une solution satisfaisante pour se protéger de la publicité intrusive ainsi que des logiciels malveillants. Il est possible d’utiliser ce bloqueur sans le configurer sur les navigateurs les plus populaires. Cette extension est payante (2€ par an pour 3 appareils, 50€ pour une licence vie pour 3 appareils).

Ad Remover

Logo de Ad Remover (plugin adblocker pour navigateur)

https://www.adremover.org/

Il fait partie des meilleurs bloqueurs de publicités sur Chrome. Il offre lui aussi la possibilité d’ajouter des sites à sa liste blanche et respecte la vie privée de l’utilisateur. Attention, contrairement à d’autres solutions, Ad Remover est payant (après une période d’essai).

L’utilisation des bloqueurs de publicité à travers le monde

La publicité sur le web aide à financer les services gratuits qui sont offerts aux internautes. Cela a si bien marché que les publicités n’ont cessé de se multiplier sur les sites, au point où les intérêts et le confort des visiteurs en ont été négligés. Une page affichée peut contenir des annonces publicitaires sur près de 30 % de l’espace ou des vidéos de publicités qui se lancent automatiquement. Des pubs sont affichées sur ce site, c’est un moyen de monétiser un site et tout le travail qu’il y a derrière. Mais ce sont ces éléments considérés comme agressifs et invasifs par les internautes qui ont permis aux Adblockers de connaître un tel succès. L’utilisation des adblockers trouve notamment toute son utilité lorsqu’on a par exemple l’habitude de regarder du contenu en streaming. Car les sites de streaming dépourvus de pub sont rares (mais ils existent, le streaming n’est pas uniquement synonyme de publicité invasive !). D’après l’agence Statiste, plus de 25 % des internautes utilisent des bloqueurs de pubs. Les pays ayant le plus fort taux d’utilisation sont la Pologne avec 32 %, la France avec 31 %, la Turquie avec 28 % et les États-Unis avec 21 %.

Les adblockers, les éditeurs de site web et les utilisateurs

Les adblockers ne sont pas perçus de la même manière par tous.

Quels avantages pour les utilisateurs ?

Les internautes utilisent principalement les adblockers pour éliminer les pubs. Cela leur apporte en sus d’autres avantages tels que :

Les inconvénients pour les éditeurs de sites

Si l’utilisation des dispositifs de blocages de pubs se révèle être très bénéfique pour leur utilisateur, ils le sont beaucoup moins pour les éditeurs de site web. En effet, les publicités constituent une partie (ou parfois même la totalité) des revenus engrangés par les sites internet. L’utilisation des Adblockers les contraint donc à :

  • Changer leur modèle économique ;
  • Cesser toutes activités.

Les solutions pour smartphone

Le smartphone, c’est comme votre ordinateur, mais avec un écran plus petit. Et l’apparition subite des pubs y est tout aussi désagréable, sinon plus. Les publicités que nous recevons via notre téléphone sont basées sur un identifiant permettant de collecter des informations sur nos habitudes de navigation. Ils ont été créés dans le cadre d’activités publicitaires. Cet identifiant se retrouve à l’intérieur du téléphone et il est conseillé de le changer régulièrement et de prendre un bloqueur de pubs. Ou alors utilisez le navigateur Brave, disponible sous Android et iOS, pour vous épargner bien des soucis en ce qui concerne votre vie privée.

Renouveler l’identifiant publicitaire

Sur Android, il faut vous rendre dans les « Paramètres Google », puis “Annonces” puis « Désactiver les annonces par centre d’intérêt ». Et enfin, cliquer sur « Réinitialiser votre identifiant publicitaire ».

Sur iOS, il faut se rendre dans « Réglages », ensuite aller dans « Confidentialité ». Au bas de la page, vous verrez l’option « publicité ». Cliquez là-dessus et enclenchez la fonction « Suivi publicitaire limité ».

Cette configuration de votre appareil mobile devrait limiter un peu le pistage publicitaire sur votre smartphone ou votre tablette. Mais c’est loin d’être suffisant pour se débarrasser des pubs.

Utiliser un bloqueur de pubs

Les bloqueurs de publicité disponibles :

  • Ad Block pour android ;
  • Adblock Fast pour andoid et iOS ;
  • Adclear pour android ;
  • Adclear Plus pour iOS ;
  • AdGuard pour Android et iOS ;
  • AppBrain Ad Detector pour android.

Les solutions pour filtrer la pub dans un réseau informatique

Il existe des solutions autres que les extensions et les logiciels Adblockers pour bloquer les pubs. Il y a l’utilisation des fichiers hosts et les logiciels proxy.

Le fichier hosts

Pour bloquer la publicité, il est possible de passer par son réseau local. La technique utilisée est assez basique : il faut effectuer une redirection d’adresse. Dans le domaine informatique, les ordinateurs utilisent les adresses IP pour se retrouver. Il existe ainsi des adresses IP privées et des adresses IP publiques. Les adresses privées sont celles qui identifient les ordinateurs sur un réseau local et les adresses IP publiques sur le réseau internet. Lorsqu’on attribue à un site web une adresse privée comme celle de son ordinateur, au moment de la recherche, le système d’exploitation ira chercher le site dans votre serveur et non sur internet. Cette pratique renferme d’énormes avantages :

  • Protège des publicités intrusives ;
  • Protège des sites à risque ;
  • Reste efficace, quel que soit le navigateur utilisé ;
  • Ne consomme pas les ressources de votre machine ;
  • Offre une navigation rapide et fluide.

On lui trouve également quelques inconvénients :

  • Bloque totalement certaines pages, car l’adblocker ne différencie pas les éléments ;
  • N’emploie pas de mots clés ;
  • Il est fastidieux à mettre en place et à maintenir.

Pour réaliser une redirection d’adresse, on utilise les fichiers hosts. Le fichier hosts est un fichier que le système d’exploitation d’un ordinateur utilise lors de l’accès à un réseau, comme Internet. Il associe des noms d’hôtes à des adresses IP. Le fichier est consulté lorsque lors de l’accès à une ressource réseau par nom de domaine. Ceci, avant l’accès au serveur DNS. Cela permet au système de retrouver l’adresse IP associée au nom de domaine sans passer par une requête DNS. L’idée, c’est de donner un mauvais référencement aux sites indésirables. Le serveur du site va se perdre et ne pourra pas s’afficher chez vous.

Avec les fichiers hosts, on peut :

  1. Créer une liste blanche des sites qui sont autorisés, les sites de confiance. Ce sont généralement des sites qui demandent des informations confidentielles comme les banques ou des sites que vous voulez soutenir ;
  2. Créer une liste noire des sites dangereux qu’il faudrait bloquer. C’est le cas des malwares, spywares, adwares, ransomwares, nagwares, etc.

Les logiciels proxy

Les proxys sont utilisés essentiellement dans le cadre de la sécurité des systèmes d’information. Ils offrent des avantages tels que :

  • L’accélération de la navigation ;
  • Le filtrage de la publicité ;
  • La sécurisation du réseau local ;
  • La conservation de l’anonymat.

Les solutions disponibles en matière de blocage de pubs sont nombreuses et possèdent toutes leurs avantages et leurs inconvénients. Il faudra donc choisir en fonction de vos besoins, de vos préférences et de vos compétences. N’hésitez pas dans tous les cas à utiliser un logiciel anti-adware comme ZHPCleaner ou AdwCleaner pour nettoyer votre ordinateur, ils pourront par exemple vous aider à supprimer cacaoweb.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont publiés après modération.