Quels supports de sauvegarde pour PC ?

La sauvegarde de données est un sujet régulièrement abordé sur Astuces & Aide Informatique. Vous trouverez ainsi sur ce site web plusieurs tutoriels concernant les sauvegardes : la sauvegarde de Windows 10, la sauvegarde de machines virtuelles Hyper-V, le transfert de Windows 10 sur un SSD etc… Car la sauvegarde est de nos jours un enjeu majeur avec la multiplication de données dues à l’essor de l’informatique traditionnel mais également le développement des terminaux mobiles (smartphones, tablettes tactiles) et des objets connectés (le fameux Internet des objets). Que cela soit à un niveau individuel avec ses données personnelles (fichiers photo, vidéos, musique, emails, documents Word/Excel/Powerpoint, données administratives etc…) ou au niveau de l’entreprise où le volume de données est important et la conservation des données particulièrement stratégique, la sauvegarde des données est essentielle. Nous allons aujourd’hui nous intéresser aux différents types de stockage existants pour vos sauvegardes : disques dur, clouds, disques réseaux et serveurs NAS, clés USB, mémoire Flash, bandes magnétiques, logiciels de sauvegarde etc…

Qu’est-ce qu’un support de sauvegarde ?

Un support de sauvegarde, également désigné comme stockage de masse,  est tout simplement le matériel informatique qui assure le stockage des données informatiques : disques durs locaux ou réseaux, bande magnétiques, clouds, etc… Dans le cas du stockage de données dans le cloud, on parle souvent de support de stockage dématérialisé car vos données ne sont pas conservées chez vous. Mais les données ne sont pas vraiment dématérialisées puisqu’elles sont en fait stockées sur des serveurs informatiques distants.

Les différents supports de stockage de données nécessaires pour la auvegarde de données

Des dispositifs de stockage de masse courants : disque dur, clé USB et cartes mémoires.

A noter que les supports de stockage ont bien évidemment évolué avec les progrès de l’informatique et l’arrivée de nouvelles technologies numériques. Les supports de stockage de première génération sont les premiers supports qui ont été utilisés, avant même l’avènement de l’informatique.
Exemples : les cartes perforées qui ont été utilisées dès le 18ème siècle pour certains métiers à tisser ou des orgues de barbarie et les rubans perforés utilisés au début de l’informatique moderne. La quantité d’information stockée était bien sûre fort limitée.

Avec le développement fulgurant de l’informatique au 20ème siècle, de nouveaux types de supports de stockages ont été mis au point pour s’adapter aux nouveaux besoins de stockage de données. On les appelle supports de stockage de deuxième génération : bande magnétique, cassette, disquette, disque dur. Seuls les bandes magnétiques et les disques durs sont encore largement utilisés de nos jours.

Les supports de stockage de troisième génération (stockage optique) sont quant à eux encore utilisés aujourd’hui : CD, DVD, Blu-Ray. C’est la même chose pour les supports de stockage de quatrième génération :  clé USB, carte mémoire (carte SD, carte micro SD etc…).

Les innovations en terme de support de stockage font que nous sommes en train de voir apparaître une cinquième génération de supports de stockage. Ils devront répondre aux défis de la généralisation des nouvelles technologies et améliorer la taille du support, les capacités de stockage, la fiabilité, le temps d’accès aux données, la consommation électrique du support etc…

Critères de sélection pour choisir un support de stockage

Il y a plusieurs critères à prendre en compte pour choisir le (ou encore mieux les) support(s) de sauvegardé le(s) mieux adaptés pour vos données, que vous soyez un particulier ou un professionnel.

La capacité de stockage

C’est l’élément le plus évident pour le choix de votre matériel de sauvegarde. En effet, il faut que le type de support choisi possède une capacité de stockage suffisante pour contenir vos données personnelles ou les données de votre entreprise. Il ne servirait à rien par exemple de mettre en place une stratégie de sauvegarde utilisant une simple clé USB alors que vous avez plusieurs dizaines de Go de données à conserver. De même, un sauvegarde par bande magnétique ne sera pas très utile et adaptée pour une sauvegarde de données d’un particulier de quelques Go.

La fiabilité du support

Tous les supports ne se valent pas en terme de fiabilité alors que c’est pourtant un critère majeur dans le choix d’une solution de sauvegarde. Cela ne sert à rien de sauvegarder massivement des données sur un support qui ne vous permettra pas de conserver vos données intègres dans la durée. La sauvegarde de données sur CD-ROM ou DVD-ROM par exemple n’est pas une solution de sauvegarde unique fiable pour l’archivage de données. Car ces supports sont facilement endommageables (rayure, lecture des données difficiles avec les années qui passent etc…).

Globalement, je vous conseille de toujours utiliser plusieurs types de support de sauvegarde pour être certain de conserver vos données en cas de problème. C’est la redondance de l’information qui vous permettra de garantir une sauvegarde fiable de vos données.

Le temps d’accès

Le temps d’accès aux données en lecture et en écriture du support de stockage est un autre critère à prendre en considération pour le choix de votre support de stockage. Là encore, il y a des grandes variations entre les supports de stockage à faible temps d’accès aux données (disque dur SSD, cartes mémoire Flash) et les types de support aux temps d’accès longs comme les bandes magnétiques. Ce support, qui a l’avantage d’avoir un faible coût, présente un temps d’accès long allant de quelques minutes à plusieurs heures. Si vous avez besoin de restaurer rapidement vos données et que vous n’avez que ce support comme solution de sauvegarde, cela risque de poser problème…

La consommation électrique

Ce n’est sûrement pas le critère primordial dans le choix d’un support de stockage mais la consommation électrique de votre matériel de sauvegarde est à la fois un enjeu environnemental et écologique à ne pas négliger et également un coût financier certain qui peut être important selon la taille de l’infrastructure informatique, principalement dans le milieu des (grandes) entreprises.

La sécurité

Voici un autre critère qui n’intéressera pas forcément l’utilisateur lambda mais qui intéressera le milieu professionnel où la confidentialité et la sécurité des données sont fondamentales. La cryptographie propose des méthodes de chiffrement des données qui est particulièrement adapté aux besoins des entreprises.

Les différents types de support de sauvegarde

Voici les principaux supports de sauvegarde couramment utilisés de nos jours, aussi bien pour les particuliers que pour les entreprises. Je ne parlerais pas ici des clés USB, cartes mémoires, CD/DVD-ROM car la capacité de ces supports n’est pas suffisante pour gérer plusieurs dizaines de Go de données, ce qui est courant, tant chez les particuliers que pour les professionnels.

Les bandes magnétiques

C’est le plus ancien support de stockage (de deuxième génération) encore utilisé de nos jours. Il a l’avantage d’être peu coûteux par rapport aux autres solutions de stockage de masse et d’avoir une fiabilité qui n’est plus à prouver. Par contre, le temps d’accès aux données sur bande magnétique est très long, de quelques minutes à plusieurs heures. Ce n’est donc pas une solution à privilégier pour restaurer à chaud des données. Mais c’est une solution complémentaire de sauvegarde qui peut être intéressant pour les entreprises dans le cadre de l’archivage des données.

Les disques durs

Les disques durs, qu’ils soient traditionnels (disques durs HDD) ou de nouvelle génération (disque durs SSD), sont la solution la plus utilisée pour les sauvegardes de données. Grâce à de très bonnes performances, à un rapport fiabilité/qualité/prix intéressant, à ses capacités de stockage, au temps d’accès aux données (notamment pour les disques SSD qui ont l’avantage d’être bien plus rapide en lecture et écriture).

La capacité de stockage des disques durs n’arrêtant pas d’augmenter avec le temps (la capacité de stockage des disques durs double tous les 2 ans), il est maintenant possible de stocker plusieurs TéraOctets (To) de données dans un disque dur.

Grâce à la technologie RAID (Raid 0, Raid 1, Raid 5), il est possible d’utiliser plusieurs disques durs dans un ordinateur pour assurer une intégrité de ses données et pouvoir restaurer facilement ses données en cas de problème matériel ou logiciel. Pour en savoir plus sur les différentes techniques RAID, consultez l’article sur Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/RAID_(informatique)

Les disques réseaux / NAS

Les disques durs réseaux ou serveurs NAS font également partie de la famille de disques durs sauf qu’ils sont autonomes. Ils possèdent généralement un système d’exploitation qui leur est propre. Ils se composent généralement de plusieurs disques durs et ont été spécialement conçus pour l’utilisation en réseau et le stockage sécurisé de données volumineuses (plusieurs To de données). Branchés au réseau local ou/et à internet et ayant une forte disponibilité, c’est une des solutions de sauvegarde les plus appréciées, notamment par les professionnels pour la conservation de données stratégiques.

Les clouds

Le cloud est également une autre solution de stockage de données. Les leaders du marché dans le domaine du cloud sont des sociétés connues dans le monde entier : DropBox, OneDrive (solution cloud de Microsoft), Google Drive, Amazon Drive ou Acronis Cloud Storage. Les données ne sont pas conservées chez vous mais sur des serveurs distants. Ces serveurs sont censés être optimisés pour la conservation, la réplication et la protection des données. Mais il y a souvent des doutes chez la consommateurs sur la sécurité de leurs données personnelles qui transitent par internet et qui pourraient être compromises en cas de piratage du service de cloud.

Le FTP (abréviation de File Transfer Protocol pour protocole de transfert de fichier) est une autre solution de sauvegarde distante mais son utilisation a tendance à diminuer avec le développement des services de stockage dans le nuage.

Utiliser une stratégie de sauvegarde adaptée à vos supports de sauvegarde

Peu importe la solution que vous aurez choisie, je vous conseille d’utiliser au moins deux types de support différents pour effectuer vos sauvegardes. Afin de gagner du temps et rationaliser votre stratégie de sauvegarde, l’utilisation d’un logiciel de sauvegarde est impérative. Il existe des solutions de sauvegardes gratuites ou payantes qui seront plus ou moins adaptées selon vos besoins (taille de votre infrastructure informatique, valeur / sécurité / disponibilité des données etc…).

Dans tous les cas, Acronis Backup est une solution professionnelle de sauvegarde de PC qui pourra protéger au mieux vos données. Acronis Backup permet d’effectuer des sauvegardes pour tous types de supports et bien sûr de restaurer rapidement et efficacement les sauvegardes.

Ce logiciel de sauvegarde possède des fonctionnalités avancées qui sont bien adaptées aux problématiques des entreprises comme la planification des sauvegardes, la possibilité de sauvegarde sur plusieurs supports (clouds, disques durs, NAS etc…), la sauvegarde des machines virtuelles (VM) et physiques, sauvegarde réseau, protection pour le Cloud et contre les ransomwares. Le tout est géré par une console web unique qui possède une interface simple, claire et intuitive.
Pour une liste complète des fonctionnalités d’Acronis Backup : https://www.acronis.com/fr-fr/business/backup/features/

Interface du logiciel Acronis Backup

Interface de la console web du logiciel Acronis Backup

Article réalisé en partenariat avec Acronis