Comment transférer Windows 10 sur un disque SSD ?

Lors d’une récente mise à jour de Windows 10 (une grosse mise à jour de Windows appelée Windows 10 Spring Creators Update ou Windows 10 version 1803), mon ordinateur a été immobilisé pendant près de 2 heures. J’étais pourtant au travail et j’avais vraiment besoin de mon PC. En discutant avec une de mes rares collègues utilisant un ordinateur sous Windows (tout le monde est équipé de Mac dans mon entreprise), elle m’a confié que son ordinateur fonctionnait bien mieux depuis que son disque dur classique (HDD) avait été remplacé par un disque dur SSD. Mon ordinateur étant vieillissant et donc un peu moins performant, j’ai donc décidé de sauter moi aussi le pas et de remplacer mon disque dur HDD par un disque dur SSD pour optimiser Windows 10. Par contre, je n’avais pas trop envie de réinstaller Windows 10 sur SSD et perdre du temps à tout reparamétrer et reconfigurer (système d’exploitation et logiciels). La solution : transférer Windows 10 sur un disque SSD en ayant bien sûr au préalable effectué une sauvegarde de Windows 10.

Qu’est-ce qu’un disque dur SSD ?

SSD est l’abréviation de Solid State Drive en anglais. Ce terme est également utilisé en français, même si nos amis québecois, fervents défenseurs de la langue française y préfèrent le terme disque à semi-conducteur. Il désigne un disque dur de nouvelle génération, c’est-à-dire différent d’un disque dur classique HDD.

Différences avec un disque dur classique HDD

Un disque dur classique, abrégé HDD pour Hard Disk Drive (traduit littéralement par lecteur de disque dur) est un espace de stockage mécanique. Il est composé de plateaux circulaires recouverts d’une couche de matériau magnétique. C’est sur la surface de ces plateaux, très sensibles, que sont inscrites et lues les données du disque dur.
Pour en savoir plus sur les disques durs HDD : https://fr.wikipedia.org/wiki/Disque_dur

Un disque dur SSD n’est pas conçu de la même manière. Finis les fragiles plateaux du disque dur HDD, un SSD est lui composé de mémoire flash comme une clé USB ou une carte SD. On parle ainsi de disque électronique par opposition avec un disque dur traditionnel qui est mécanique.
Pour en savoir plus sur les disques SSD : https://fr.wikipedia.org/wiki/Solid-state_drive

Avantages d’un disque dur SSD

Il y a plusieurs avantages majeurs à utiliser un disque dur SSD plutôt qu’un disque dur HDD. Surtout que la technologie SSD est maintenant bien au point et fiable. Ce qui n’était pas forcément le cas il y a quelques années où il y avait notamment des problèmes pour un SSD qui subissait une coupure de courant.

  • un SSD est bien plus performant et fiable. Le temps d’accès au données est réduit et il est performant en lecture / écriture. Jusqu’à 50 fois plus rapide en écriture et 35 fois en lecture ! Il est donc particulièrement recommandé pour être utilisé avec le système d’exploitation ;
  • un bruit quasi nul d’un SSD par rapport au HDD. Le bruit d’un disque classique est notamment dû au déplacement des têtes de lecture sur les plateaux circulaires ;
  • le SSD, au contraire d’un disque dur traditionnel mécanique, est robuste et résistant. A la différence d’un HDD, il n’est pas sensible aux chocs, vibrations et champs magnétiques ;
  • il est plus économe en énergie ;
  • il est léger ;

Inconvénients du SSD

  • le prix : un SSD coûte bien plus cher qu’un disque dur traditionnel pour la même capacité de stockage. Mais les prix ont tendance à baisser et il est maintenant possible de trouver de bons SSD de 250 Go pour 50€ environ ;
  •  une durée de vie d’un SSD qui peut être plus limitée  à cause d’un nombre de cycle maximum d’écriture. D’où une fois de plus, l’importance d’avoir mis en place une stratégie de sauvegarde qui vous évitera de perdre vos données ;

Comment transférer Windows 10 sur un disque dur SSD avec Acronis True Image

Pour revenir à ma problématique de base (déplacer Windows 10 sur SSD) nous allons utiliser dans ce tutoriel le logiciel de backup Acronis True Image qui permet de transférer Windows 10 sur un autre disque en toute simplicité.

Acronis True Image est un logiciel de sauvegarde et restauration système développé par la société Acronis qui possède une réelle renommée. Le responsable du réseau et parc informatique de ma société m’a d’ailleurs confié tout le bien qu’il pensait de ce logiciel quand je lui ai dit que j’allais l’utiliser pour migrer Windows 10 sur mon nouveau SSD.

Comme la plupart des logiciels de sauvegarde, Acronis True Image est payant. Il coûte environ 50€ pour une licence standard. Vous pouvez retrouver les différentes tarifications et fonctionnalités sur cette page d’achat du logiciel: https://www.acronis.com/fr-fr/personal/buy-backup/
Vous pouvez également télécharger la version d’évaluation du logiciel pour l’essayer avant achat.

A noter que nous aurions pu aussi utiliser Acronis Backup pour faire une migration de Windows 10 sur un SSD. Ce logiciel permet également d’effectuer une sauvegarde, un transfert et une restauration système mais il est plus orienté Professionnels et coûte donc un peu plus cher. Vous pouvez d’ailleurs retrouver le test du logiciel de sauvegarde Acronis Backup si vous voulez en savoir plus sur Acronis Backup.

Téléchargement et installation d’Acronis True Image

Pour migrer Windows 10 sur un SSD, commencez donc par vous rendre sur le site d’Acronis pour télécharger le logiciel Acronis True Image :

Télécharger Acronis True Image 2018

Une fois le logiciel téléchargé, lancez l’installation en double cliquant sur le fichier téléchargé. Acronis True Image va télécharger des fichiers complémentaires nécessaires à son installation, suivez ensuite les instructions pour finir l’installation. Tout est maintenant prêt pour la migration de Windows 10 sur le disque SSD !

Note : les captures d’écran et le tutoriel présentés ici ont été réalisés avec Acronis True Image 2018 version Premium (v. 22.5.11530)

Brancher le disque SSD

Première étape : connecter votre disque dur SSD à votre ordinateur fonctionnant sous Windows 10. Il existe différents formats de disque SSD. J’ai opté pour un SSD 2.5″ (prononcez 2,5 pouces) qui pourra remplacer mon disque dur d’ordinateur portable. Avant de l’installer dans mon PC portable, je l’ai mis dans un petit boitier USB qui permet de brancher le disque dur à l’ordinateur. Il est facile de se procurer ce type de boitier USB, que cela soit sur le net ou dans une boutique traditionnelle.

Il vous faudra donc mettre votre SSD dans le boitier USB puis le connecter au PC via USB. Si votre disque dur SSD est neuf, pas de souci. Acronis True Image va pouvoir l’initialiser, vous ne devriez rien avoir à faire pour activer votre SSD.

Problème d’espace disque sur le SSD ?

Attention : le disque dur de mon PC portable ne faisait que 300 Go alors que mon SSD a une capacité de stockage de 500 Go, pas de souci d’espace disque dans mon cas. Cependant, les disques SSD étant plus chers, il n’est pas rare d’acheter un disque dur avec une plus petite capacité. Cela pourrait bien sûr poser problème si vous avez plus de données dans votre disque classique que sur votre SSD.

Dans ce cas, je vous conseille d’effectuer un nettoyage de disque dur (afin de vous débarrasser de fichiers inutiles comme les fichiers d’installation de Windows 10 qui peuvent prendre plusieurs Go sur votre disque). Et de faire du tri dans vos données. Ça peut effectivement être l’occasion de trier ses données (supprimer des données inutiles). Ou de sauvegarder ses données sur d’autres supports pour ne garder que l’essentiel. Votre SSD contiendra donc principalement le système d’exploitation. Vos données secondaires (musique, photos, vidéos etc…), généralement volumineuses, pourront être stockées sur un périphérique de stockage externe.

Une fois votre SSD connecté à votre PC, nous allons maintenant pouvoir commencer la migration de Windows 10 vers le SSD en utilisant la fonction de clonage d’Acronis True Image.

Cloner Windows 10 sur un SSD

La fonctionnalité de clonage de disque dur d’Acronis True Image est vraiment puissante. J’ai ainsi pu cloner Windows 10 sur mon disque SSD sans difficulté.

  1. Démarrez Acronis True Image, cliquez sur Outils dans le menu de gauche du logiciel. Puis cliquez à droite sur Cloner un disque.
    Transférer Windows 10 sur SSD grâce à la fonction clonage d'Acronis True Image
  2. Sélectionnez le mode Automatique comme Mode de clonage. Il conviendra à la plupart d’entre vous, notamment les moins à l’aise avec les outils numériques.
    Mode automatique pour le clonage de disque dur
  3. Choisissez dans l’interface du logiciel le disque source qui contient Windows 10 puis cliquez en bas à droite sur Suivant.
    Disque dur source à cloner
  4. Même chose pour le disque cible où sera transféré Windows 10. Si comme moi votre SSD est neuf et n’a pas été initialisé, sa recherche peut prendre un peu de temps.Une mention “Non initialisé” sera alors affiché par l’assistant de clonage de disque. Sélectionnez le SSD où Windows sera installé puis cliquez sur Suivant en bas à droite.
    Disque SSD cible pour clonage et transfert Windows 10
  5. Un résumé du processus du clonage sera ensuite affiché avant de lancer le clonage du disque dur. Cliquez ensuite sur Exécuter pour débuter le clonage du disque et migrer Windows 10 sur votre SSD.
    Résumé du processus de clonage de Windows 10
  6. Laissez maintenant Acronis True Image travailler. Le logiciel va s’occuper de cloner le disque dur et tout paramétrer afin que Windows 10 soit opérationnel sur le SSD.
    Exécution du clonage de Windows 10 sur SSD
    A noter que le temps de clonage (en général plusieurs heures) dépend de divers paramètres dont la taille du disque à copier, la RAM de votre ordinateur, la vitesse du boitier USB utilisé etc…
  7. Une fois le clonage fini, une fenêtre vous informera de la fin du processus. Elle vous donnera des conseils pour l’utilisation du disque cloné. Lisez attentivement ces précieuses instructions.
    Conseils pour utiliser le disque dur cloné

Remplacer le disque dur HDD par le disque SSD

Une fois le disque HDD cloné, il va falloir l’enlever de votre ordinateur. Et le remplacer par votre nouveau disque SSD sur lequel Windows 10 est déjà installé et configuré avec vos préférences et logiciels / applications. Dans mon cas, j’ai dû enlever quelques vis à l’arrière de mon PC portable, déconnecter le disque dur HDD et le remplacer par le SSD.

J’ai redémarré mon PC sans rien faire (mon BIOS assez récent a détecté directement le nouveau disque dur). Et là, miracle, Windows 10 a démarré directement, à une vitesse folle ! Mon PC démarrait auparavant assez vite. Mais il fallait bien au moins 5/10 minutes avant de pouvoir vraiment utiliser l’ordinateur. Pas pratique… Avec un SSD sous Windows 10, mon ordinateur était démarré et fonctionnel en moins d’une minute. Un confort vraiment appréciable, surtout quand votre PC est indispensable à son travail.

Mon disque SSD n’est pas reconnu, que faire ?

J’ai été tellement enthousiaste suite à la migration de Windows 10 sur SSD que j’ai voulu aussi en faire profiter le PC de ma femme. En effet, les performances de son PC sont devenues faibles après 10 ans d’utilisation (le tout sans formater ou réinstaller Windows, je l’ai toujours félicité pour cette performance). Ce n’est pas 5/10 minutes qu’il fallait à son PC pour démarrer mais plus 30 minutes. Et certaines tâches basiques comme regarder des photos ou ouvrir un programme étaient devenues vraiment compliquées et difficilement supportables… Je lui ai donc acheté un disque dur SSD de 250 Go. J’ai ensuite migré Windows 10 sur le SSD après sauvegarde de Windows 10 et clonage de son ancien disque qui contenait son système d’exploitation. Par contre, au moment de redémarrer le PC, rien à part un message d’erreur indiquant l’absence de disque dur…. Que faire si le SSD n’est pas reconnu et que Windows 10 ne démarre pas ?

Il y a deux paramètres à vérifier avant toute chose après le clonage du disque et son installation sur le même ordinateur que le disque source. Le cas est plus compliqué si vous installé le SSD cloné sur un matériel différent.

Les SSD est-il reconnu dans BIOS ?

Première chose à vérifier : votre disque SSD est-il bien reconnu dans le BIOS ?

Accédez pour cela au BIOS (en appuyant au démarrage de votre PC sur la touche F2 ou F12, Suppr, F10 selon votre carte mère). Il vous faudra ensuite trouver où sont listés les disques durs et l’ordre de préférence de démarrage des périphériques. Là encore, la procédure varie selon les versions du BIOS, des fois cela se situe dans Advance Bios features, Boot, Démarrage.
Un lien en complément qui pourra vous aider : https://www.deadhardrive.com/acceder-au-bios-pc/

Si votre disque dur est listé, le problème est ailleurs… S’il ne l’est pas, comme dans le cas du SSD de ma femme, veuillez revoir le branchement du SSD.

Branchement du SSD correct ?

En effet, le SSD étant fonctionnel (puisqu’il est un clone de l’ancien disque et qu’il était parfaitement reconnu à ce moment là via le boitier USB), il devrait apparaître dans le BIOS. Il y a des chances que vous ayez mal rebranché votre SSD à votre PC. En tout cas, c’est ce qui arrivé au disque SSD de ma femme… Je n’avais pas remis les vis liant le SSD au PC. Une fois les vis fixées et le disque bien connecté, Windows 10 a pu démarrer correctement pour le plus grand bonheur de ma femme !

En résumé, transférer Windows 10 vers un SSD a été un jeu d’enfant avec Acronis True Image. Le jeu en valait largement la chandelle puisque le gain de performance grâce au disque dur SSD a donné une seconde vie à mon ordinateur portable ! Après la sauvegarde de Windows 10 et la migration de Windows 10 sur SSD, il n’est pas impossible que je vous présente dans le futur d’autres puissantes fonctionnalités d’Acronis True Image comme la protection contre les ransomwares ou encore la protection des appareils mobiles.

Article sponsorisé