Le suivi mobile : quelles données personnelles sont récoltées par les applications ?

L’utilisation des applications pour Android et iOs impose certaines autorisations d’accès. Toutefois, les informations prélevées interrogent de plus en plus les internautes. Quelles sont les données récupérées par ces sociétés ? Qu’est-ce qu’un VPN et pourquoi cette solution peut vous aider à préserver votre anonymat ? Cet article répondra à ces questions.

Protéger ses données personnelles grâce à un VPN

Les applications et leur suivi

La confiance des utilisateurs

D’après une majorité d’utilisateurs, les applications sur Android ou iOS ne présentent pas de risques alarmants. De ce fait, l’ajout d’informations personnelles ne semble être qu’une simple formalité.

De même, il est fréquent de procéder à une inscription depuis un compte Facebook. Cette méthode garantit un gain de temps non-négligeable. Quelques secondes plus tard, vos données sont transférées et votre compte est créé… Magique, n’est-ce pas ?

Ces “étapes” anodines relèvent pourtant une interrogation essentielle : à quoi servent ces informations personnelles et qui peut les consulter ? En développant ce sujet, des réponses inquiétantes font surface.

Facebook et la prise de conscience de ses utilisateurs

Depuis quelques années, les données personnelles sont devenues “alléchantes” pour les professionnels. La construction d’un profil de prospect est évidemment l’objectif principal des sociétés sur le web. La révélation d’un trafic 2.0 allait alors être révélée en 2017 depuis une affaire saisissante : la condamnation de Facebook.

Un article du journal LeMonde retrace parfaitement les faits. Un premier procès suscite de vives réactions lorsque l’entreprise de Mark Zuckerberg est jugée coupable du “tracking” de plusieurs internautes. Désemparés, les utilisateurs comprennent progressivement qu’ils sont eux-mêmes des produits de la société.

La loi RGPD comme réponse

Face à l’ampleur des dégâts, l’Europe fixa une nouvelle loi dans le domaine du web : le RGPD (Règlement Européen de Protection des Données). Celle-ci est entrée en vigueur depuis le 25 mai 2018. Désormais, un consentement est demandé à chaque utilisateur avant de poursuivre la navigation sur un site concerné. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site de la CNIL.

Limiter la récolte de vos données personnelles

Accorder les autorisations avec précautions

La première méthode à appliquer pour limiter la récolte de vos informations concerne les autorisations accordées. En vérifiant ces paramètres, vous pourrez vous rendre compte de toutes les données partagées avec le service. Un accès peut être convenu pour :

  • Le stockage interne de l’appareil
  • Votre journal d’appel
  • La fonction appareil photo
  • Le signal GPS
  • Le calendrier
  • Le microphone
  • L’application utilisée pour les SMS

En prenant le temps d’analyser chaque programme installé, la désactivation de certains paramètres est parfois judicieuse.

Les réseaux sociaux et les applications tierces

Comme cela a été cité précédemment dans cet article, il est possible de lier une application tierce avec les données sauvegardées sur un réseau social. En validant ce procédé, vous autorisez l’accès à l’ensemble de vos informations. Facebook est généralement concerné par cette méthode d’inscription.

Pour préserver votre confidentialité, il est recommandé de valider la création d’un compte par le renseignement “manuel” de vos données.

Ces services populaires que vous devriez pourtant éviter…

Vous auriez tort de penser que Facebook reste le seul site populaire concerné par le trafic de données. Twitter, par exemple, subit régulièrement des remontrances de la part des gouvernements.

Dans un autre domaine, Netflix est également confronté à une affaire juridique inquiétante. “Bandersnatch”, un épisode emblématique de la série “Black Mirror“, a surpris les téléspectateurs avec son interactivité. Régulièrement, un choix est proposé pour développer l’intrigue du scénario. Cependant, diverses enquêtes ont révélé l’enregistrement volontaire des décisions apportées. Cette “étude de marché” déguisée brisa la confiance de la majorité des utilisateurs.

Qu’est-ce qu’un VPN et pourquoi adhérer à cette solution ?

Les réseaux privés virtuels en quelques mots

Certains internautes se posent une question récurrente : Qu’est-ce qu’un VPN ?

En simplifiant l’explication, un réseau privé virtuel a, un peu comme les proxies, pour rôle principal le masquage de toutes les interactivités réalisées par un internaute. En d’autres mots, aucune empreinte directe ne peut être relevée par les services online, les hackers ou encore le fournisseur d’accès à internet. C’est bien plus efficace que le mode Navigation privée de votre navigateur.

Pourquoi cette solution peut préserver votre anonymat et votre sécurité ?

Assurer votre transparence sur le web évoque inévitablement l’assurance de votre anonymat. Pour y parvenir, plusieurs fonctionnalités propres aux VPN pourront vous satisfaire et vous convaincront peut-être du pourquoi utiliser un VPN  :

  • Le cryptage de vos informations depuis un protocole
  • La connexion via un réseau intermédiaire
  • La modification de votre adresse IP grâce à un système DNS

En conclusion

Le suivi mobile est un procédé inquiétant pour votre confidentialité. Une vérification des autorisations accordées à vos applications vous permettra de “faire le tri” avant de désinstaller certaines applis. Enfin, l’installation d’un VPN peut vous aider à préserver vos données sensibles.

1 commentaire

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

  1. J’ai reçu une offre exceptionnelle de NordVPN et je l’ai essayé. J’ai été surpris de constater que la vitesse de NordVPN est au top (les serveurs extrêmement rapides). Pour le moment je n’ai rencontré aucun problème, donc le recommande vivement.

Laisser un commentaire

Les commentaires sont publiés après modération.