Cybersécurité

Top 3 des mesures à mettre en place pour protéger un site web

Par Astuces & Aide Informatique , le 22/10/2021 , mis à jour le 22/10/2021 - 5 minutes de lecture

Tous les ans, on dénombre quasiment un milliard de cyber attaques sur la planète. Neuf Français sur dix ont déjà dû faire face à un fait de cyber malveillance sur leur ordinateur ou smartphone, un chiffre qui ne cesse d’augmenter. Cela n’a rien d’étonnant quand on sait que tout ce que nous faisons en ligne augmente notre risque d’être la cible d’une cyber attaque.

La plupart du temps, on ne prête pas vraiment attention à ce type de menace. Pourtant, particuliers ou grandes entreprises, personne n’est à l’abri. Face aux risques virtuels, nous avons tous la responsabilité d’organiser notre sécurité. Pour cela, il suffit d’adopter la bonne attitude et de rester vigilant.

Découvrez, dans notre article, trois mesures simples et efficaces pour protéger efficacement votre site.

Mesures de protection d'un site internet

Procurez-vous un certificat SSL pour votre site e-commerce

Si votre site génère des transactions d’argent, il est impératif d’avoir un certificat SSL (Secure Socket Layer) installé, qui permet de protéger les données sensibles partagées sur le site et est valable sur tous les systèmes d’exploitation. La plupart des hébergeurs web mettent ce service à disposition de leurs clients. C’est ce certificat qui sécurisera votre espace, on parle du protocole « HTTPS ». Le symbole populaire, un cadenas, sera affiché dans la barre d’URL et vous pourrez aussi, si vous le désirez, afficher le sigle du certificat SSL sur votre site, véritable gage de confiance pour les visiteurs, quel que soit le navigateur qu’ils utilisent.

LIRE AUSSI  Le suivi mobile : quelles données personnelles sont récoltées par les applications ?

Sécurisez le contenu de votre site Web

Ça peut sembler un peu simplet mais c’est la base. La première menace est souvent très proche. Aussi pour éviter qu’une personne malveillante fasse du « duplicate content » en réutilisant vos contenus, pensez à déposer un copyright. La propriété intellectuelle est un vrai sujet et des lois sont d’ailleurs applicables.

Ne relâchez pas la surveillance. Régulièrement, utilisez un outil de plagiarisme tel que Copyscape pour vous assurer que votre contenu n’a pas été plagié. De même pour les photos, ajoutez un filigrane sur vos images, cela empêchera les potentiels « voleurs de contenu » de vous les « emprunter ».

Choisissez le bon hébergeur

Privilégiez un hébergeur qui propose un système anti-malware et un système anti-DDoS efficace, ainsi qu’une plateforme stable. Sachez qu’il existe également des plugins pour renforcer la sécurité de votre site. Ces derniers vont vous permettre, entre autres, de bloquer les attaques et les IP malveillantes.

Les secteurs sensibles qui sont particulièrement attentifs aux problèmes de cybersécurité

Face aux risques, certains secteurs, particulièrement sensibles, ont décidé de contre-attaquer. Premières cibles des cybercriminels, les casinos en ligne, banques et organismes publics tentent chaque jour de renforcer leurs défenses.

Les casinos en ligne

Afin d’assurer la protection des données personnelles et bancaires des joueurs, plusieurs solutions ont été adoptées par les acteurs de l’iGaming. Sachez que les meilleurs nouveaux casinos en ligne, comme Casino Empire et Mr Bet, sont souvent mieux équipés car plus récents et intègrent donc les nouvelles technologies à ce niveau.

LIRE AUSSI  Facebook : arnaque du téléphone bloqué

Via des logiciels spécialisés, un casino en ligne assure l’encryptage des données collectées sur son site, en plus de posséder un certificat SSL 128 bits ou 256 bits. Ces logiciels sont régulièrement audités. Enfin, les données sensibles sont le plus souvent conservées par le casino sur un serveur externe sécurisé afin d’en restreindre l’accès.

Les services financiers

Au mois de mars, les cyber attaques à l’encontre de l’ensemble du secteur financier ont augmenté de 38 % par rapport au mois précédent, selon une étude de Carbon Black. Un chiffre qui s’explique aussi par l’augmentation du télétravail. Le plus souvent, l’objectif des cyber attaques est la fraude bancaire et/ou la demande de rançon, on parle de ransomware.

Particulièrement exposés à cette menace qu’est la délinquance virtuelle, les organismes bancaires investissent tous les ans des sommes colossales dans la sécurité de leur réseau informatique. Parmi les mesures déjà mises en place, les banques s’aident de l’intelligence artificielle (IA) pour développer des solutions de protection.

Lorsqu’une anomalie ou fait inhabituel est enregistré par l’IA, la banque est immédiatement prévenue. Depuis 2015, la norme PCI DSS (Payment Card Industry Data Security Standard) impose également une conformité à toutes les sociétés qui stockent les données en provenance des cartes bancaires, les traitent, les analysent ou les transmettent.

LIRE AUSSI  Solutions anti spam : qu’est-ce que c’est et quelle est leur utilité ?

Les organismes publiques

Le manque de moyens et d’informations font des organismes publics et des fonctionnaires des cibles de choix. Il ne se passe pas une semaine sans qu’une administration ou un service public soit victime d’une cyber attaque sur le réseau internet. Pour lutter efficacement, les collectivités, comme les entreprises, doivent veiller à utiliser les bons outils technologiques. Un des meilleurs moyens de défense reste la formation du personnel.

En France, selon l’étude NetExplorer 2019, 9 entreprises sur 10 sont touchées par des attaques ou des tentatives d’attaque. 43 % d’entre elles sont des PME. Aujourd’hui il ne s’agit plus d’éviter l’attaque mais de la repousser ou limiter les dégâts. Pour cela, il existe des solutions simples et efficaces afin d’assurer la sécurité de votre espace en ligne.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.