Cobots : les assistants robotiques, guerriers de la productivité

Par Astuces & Aide Informatique , le 10/05/2022 , mis à jour le 10/05/2022 - 7 minutes de lecture

Il n’y pas si longtemps, le monde de l’industrie connaît une évolution notable dans sa gestion de tâches robotisées. Alors que les ouvriers sont de plus en plus conscients des conditions de travail sur leur santé, il est important de leur faciliter le travail le plus possible. Les cobots sont des des bras mécanisés qui peuvent apporter beaucoup aux industries que l’on retrouve maintenant dans de nombreuses industries françaises. Leur émergence rapide est due au fait qu’ils apportent une productivité augmentée par rapport aux robots industriels, plus lourds et encombrants.

La cobotique est loin d’être de la science-fiction, et même votre entreprise peut se doter de ses appareils pratiques, faciles à monter et à programmer. Ils sont utiles dans de nombreuses industries comme l’usinage de pièces, le lavage, la manutention, la production en chaîne et même l’agroalimentaire. Prenons le temps de nous familiariser avec leurs possibilités et leur univers dans cet article.

Les cobots : des bras mécanisés qui peuvent apporter beaucoup aux industries

Les secteurs de production des cobots

Vous avez peut-être eu l’occasion de croiser l’un de ses robots articulés si vous travaillez dans une industrie en France. Ces machines peuvent tout faire et sont parfaitement adaptées à la demande des ingénieurs et ouvriers de notre époque. Parmi les entreprises qui utilisent la robotique collaborative, on peut citer Amazon dans ces entrepôts, où les cobots se chargent de trier les milliers de colis. Il existe d’autres applications pour le travail des cobots, dont voici une liste non-exhaustive :

  • Ponçage/polissage : le cobot peut effectuer des tâches délicates qui demandent une précision au micromètre près. À condition d’être programmé, le robot pourra accomplir un travail ciselé qui va au delà de la précision humaine ;
  • Chargement automatisé : lorsqu’un ouvrier doit manipuler des cartons et effectuer des tâches répétitives sur une même station, il risque de perdre son efficacité au bout de quelques heures. Le cobot peut charger et décharger durant des heures sans ressentir la moindre fatigue.
LIRE AUSSI  Entreprise : comment basculer vers la numérisation de documents ?

Bien entendu, ce ne sont que deux exemples très courants de ce que les cobots peuvent faire pour vous, et vous pouvez les utiliser dans de nombreux contextes comme la médecine. Il y a quelques années par exemple, un chirurgien a réussi à opérer à distance avec l’aide d’un cobot, une prouesse impressionnante qui pourrait bien devenir une norme dans un futur proche.

La productivité à la clé

Dans ces temps où les entreprises s’opposent une concurrence féroce, chacune d’entre elles doit tirer son épingle du jeu.  La robotique collaborative entre en scène pour aider les industries à booster leur productivité. Le but principal de ces machines est de libérer les ouvriers et les employés des tâches les plus ingrates, les plus salissantes, les plus dures et les travaux sans valeur ajoutée. Pendant que le cobot effectue ce genre de besogne, les ouvriers peuvent se concentrer sur autre chose et ainsi augmenter la productivité globale de l’entreprise.

Bien entendu, qui dit gain de temps, dit gain d’argent, et vous avez tout intérêt à explorer ces solutions si vous souhaitez rendre votre entreprise compétitive. Nous estimons qu’une entreprise qui investit dans la robotique collaborative rentabilise l’argent dépensé après seulement un an. C’est un chiffre bien moins élevé qu’avec les robots industriels, qui ont sont bien plus lourds, encombrants, et beaucoup moins versatiles

L’entente homme/machine en question

Se doter d’une flotte de cobots au sein de votre entreprise pourra faire froncer quelques sourcils au départ, et certains employés se demanderont si leur emploi est en danger. Pourtant, la philosophie cobot est très simple : il ne s’agit pas de remplacer un ouvrier et de mettre sa carrière en péril, mais bien de l’aider et de l’accompagner dans ses tâches quotidiennes.

LIRE AUSSI  Comprendre comment la technologie a changé notre façon d'apprendre

En effet, il ne saurait y avoir de l’efficacité s’il n’y pas de de collaboration entre l’homme et la machine. Les deux sont indissociables pour le bon fonctionnement d’un service ou d’une station de travail. Le cobot peut accomplir deux types de travail. D’abord, il peut agir en autonomie avec une programmation précise, ou il peut être manipulé en direct par l’employé lui-même. Il est donc indispensable que la synergie homme/machine se déroule à merveille. Heureusement, la plupart des employés sont rapidement à l’aise avec le fonctionnement des cobots, ce qui accroît très vite leur productivité.

Applications pratiques : ces entreprises qui ont adopté les cobots

Parce que des exemples valent mieux que des longs discours, laissez nous vous parler d’entreprises qui ont adopté les cobots et qui ne l’ont pas regretté par la suite :

  • BWIndustrie est une entreprise d’usinage qui s’est dotée d’une flotte de cobots il y a plus de 8 ans. Constatant que certaines machines allouées à des tâches de polissage et d’ébavurage étaient relativement obsolètes, la société a intégré quatre cobots qui ont augmenté sensiblement la productivité de l’entreprise. jugez plutôt : BWIdustrie affirme affirme augmenté ces effectifs humains de 50 % et augmenté son chiffre d’affaires de 70 % depuis 2011. Un pari gagné pour l’entreprise qui se félicite de cet investissement.
  • La société Normaero est spécialisée dans l’usinage des pièces aéronautiques, un secteur sujet à des normes de fabrication drastiques. Voyant que certains procédés coûtent du temps et de l’argent et s’avèrent peu efficaces et que les employés pouvaient être atteints de TMS  (troubles musculo-squelettiques), elle a opté pour une petite flotte de cobots qui ont su donner à son travail une nouvelle précision. Les chiffres de Normaero sont très positifs, car l’entreprise affirme que ses employés n’ont plus de problèmes de santé liés au travail et que le taux de TMS a pratiquement disparu.
  • La société Nichrominox est implantée depuis 40 ans dans le domaine des prothèses dentaires, mais elle subit une concurrence rude de la part de concurrents étrangers qui cassent les prix. La solution de la cobotique s’est rapidement imposée, avec une flotte de machines qui accomplissent très rapidement le travail que les robots industriels peinent à réaliser. Le résultat est très encourageant, car Nichrominox estime que son investissement (350 € par mois pour toute sa flotte de cobot) a été rentabilisé en moins de 14 mois. Encore mieux, la productivité de de ces robots a été augmentée de 10 % immédiatement après l’implantation des cobots.
LIRE AUSSI  Comment créer un blog rentable ?

Une formation accélérée, une programmation rapide

Nous insistons sur le fait que la robotique collaborative est une technologie très simple à manier, et que son installation dans votre entreprise ne prendra pas plus que quelques semaines, voire quelques jours. Les employés concernés par le travail reçoivent une formation et sont très vite aptes à travailler de concert avec les machines. Programmer un cobot pour effectuer une tâche est un procédé plutôt facile car le cobot “imite” le travail humain pour mieux le reproduire.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.