Qu’est-ce que l’IPTV ?

L’IPTV est un protocole informatique récemment créé qui devrait à la longue se substituer aux protocoles de transmissions télévisuelles classiques. Elle suscite quelques interrogations. En quoi consiste l’IPTV ? Quelles en sont les caractéristiques ? Quels sont les avantages que présente l’utilisation du protocole IPTV ? Découvrez dans la suite de cet article les réponses à ces diverses interrogations.

Télévision sur internet: IPTV

Que signifie IPTV ?

IPTV est l’acronyme de Internet Protocol TeleVision. Comme son nom l’indique, c’est un procédé de transmission télévisuelle qui utilise Internet pour fonctionner (via l’IP qui signifie Internet Protocol). Pour mieux comprendre ce concept relativement nouveau pour de nombreuses personnes, il est astucieux d’en savoir plus sur les protocoles de transmissions classiques (c’est-à-dire ne recourant pas à l’IPTV).

Généralement, les chaînes de télévision utilisent des systèmes de transmissions satellitaires ou hertziens pour diffuser des émissions. Ainsi, chaque abonné disposant d’une télé, d’une antenne et d’un décodeur peut recevoir le signal chez lui via le réseau satellitaire ou hertzien.

Le procédé classique présente néanmoins une insuffisance majeure : il n’est pas possible pour le téléspectateur de contrôler ce qu’il regarde. Les chaînes prédéfinissent des programmes journaliers auxquels tout abonné doit se référer s’il veut suivre des émissions. Avec des horaires bien définis (et donc par définition non souples). L’IPTV quant à lui est totalement différent. En plus d’utiliser Internet pour fonctionner, il offre aussi à l’utilisateur la possibilité de choisir ses programmes. En d’autres termes, le téléspectateur peut suivre ce qu’il veut, quand il le veut.

Remarque : Il faut faire attention à ne pas résumer l’IPTV uniquement aux plateformes de streaming ou de diffusion de contenus multimédias en ligne (YouTube, Netflix…).

Quel est le mode de fonctionnement de l’IPTV ?

Comme évoqué brièvement ci-dessus, le principe de fonctionnement de l’IPTV est le suivant : rendre disponible la télévision sur demande. Ainsi, analogiquement à ce qui se passe lors d’une recherche sur Internet (recherche Google par exemple), le téléspectateur demande un programme qu’il a envie de suivre et le signal correspondant lui est envoyé. Étant donné que le trafic de données a lieu via Internet, l’utilisateur n’a donc plus besoin d’une parabole ou d’une quelconque antenne pour recevoir les émissions, juste d’un Fournisseur d’Accès à Internet (un FAI) et d’une connexion internet.

Notez que l’IPTV n’empêche pas l’utilisation d’un récepteur de signal télévisuel via satellite (antenne parabolique). Si vous le désirez, vous pouvez même les utiliser ensemble (de façon conjointe ou alternative). Ce qu’il faut juste savoir est qu’il s’agit de deux concepts entièrement indépendants.

Comment les opérateurs diffusent-ils des programmes en utilisant l’IPTV ?

Le déploiement d’un protocole IPTV est très complexe. Tout d’abord, il requiert une base de stockage très avancée. C’est en effet grâce à celle-ci que l’opérateur va stocker tous les contenus multimédias qu’il met à disposition de ses abonnés. On en distingue principalement deux types, à savoir :

  • Les serveurs de stockages centralisés (pratiques pour les petits opérateurs locaux) ;
  • Les serveurs de stockages décentralisés (pour les opérateurs de grande envergure).

Une fois le contenu multimédia mis sur les serveurs de stockage, l’opérateur met en place un algorithme de cryptage. Il doit également veiller à ce que chaque téléspectateur puisse avoir la meilleure qualité de vidéo possible. En ce qui concerne les diffusions proprement dites, elles s’effectuent sous forme de streaming (sans pub) sur demande avec des vitesses de transmissions très élevées.

Les supports d’utilisation de l’IPTV

L’une des particularités de l’IPTV est qu’elle peut être déployée sur des supports (matériels et sous forme de logiciels) divers. On distingue par exemple les navigateurs web, les smart TV et les décodeurs.

Les navigateurs web

L’IPTV, contrairement à la plupart des protocoles de transmission télévisuelle, est compatible avec les navigateurs web (Google Chrome, Mozilla Firefox, Opera, Safari ou encore Microsoft Edge). Le mode d’emploi est d’ailleurs très simple. Il suffit de vous abonner auprès d’un fournisseur de services IPTV puis de vous connecter à l’URL de diffusion de ce dernier. Vous pouvez de cette manière avoir accès à tous les programmes de votre choix. Vous pourrez donc par exemple voir les matchs de la ligue des Champions en streaming gratuitement.

Notez toutefois que pour une meilleure expérience de l’IPTV sur un navigateur web, il est important que votre appareil soit assez performant même s’il n’est pas forcément utile d’avoir un PC de gamer pro pour cela. Il en est de même pour votre connexion Internet, elle doit avoir un bon débit sinon l’expérience risque d’être décevante. Si vous le pouvez (ce n’est malheureusement pas encore mon cas), optez plutôt pour une connexion internet utilisant la fibre optique.

La télévision numérique

Le moyen le plus conventionnel pour suivre la télévision est d’avoir un poste téléviseur. L’IPTV ne déroge pas à cette règle. Néanmoins, il faut souligner qu’uniquement les smart TV peuvent recevoir les programmes diffusés par IPTV. Ou alors il vous faudra brancher votre ordinateur à votre téléviseur via HDMI.

Pour utiliser l’IPTV sur votre téléviseur intelligent, il vous faudra avoir téléchargé et installé au préalable une application IPTV. Il en existe plusieurs en fonction de votre situation géographique, on les retrouve généralement dans les bibliothèques en ligne (LG Content Store par exemple pour les smart TV de marque LG). En ce qui concerne la configuration et le mode d’opérationnalisation, elles varient d’un modèle de télévision à l’autre.

La box IPTV

En dehors des navigateurs Internet et des smart TV, l’IPTV peut également fonctionner grâce à une box IPTV. Il s’agit d’un petit appareil (la plupart du temps, un appareil fonctionnant sous Android) semblable à un décodeur qui sert à transmettre des signaux IPTV. Pour cela, il n’utilise pas d’antenne. À l’instar des autres appareils présentés plus haut, il suffit de disposer d’une connexion Internet assez rapide et le tour est joué.

Par ailleurs, la box IPTV s’avère être très pratique compte tenu des nombreuses fonctionnalités supplémentaires qu’elle offre, à savoir :

  • La navigation sur Internet ;
  • L’enregistrement des émissions favorites pour les suivre ultérieurement ;
  • La webradio ;
  • La lecture de divers disques amovibles (clef USB, disque dur…).

Le piratage IPTV

Ce sont ces box IPTV, majoritairement des box IPTV sous Android comme les boîtiers Kodi , la box Android Infomir MAG425A,  la Xiaomi Mi Box S 4K ou la Nvidia Shield TV (plus orientée vers le jeu vidéo) qui sont souvent considérées comme les meilleurs box IPTV, qui sont souvent décriées. Ces passerelles multimédias permettent de transformer votre TV en “Smart TV“, soit une télé connectée à internet.

Elles seraient un nouveau vecteur de piratage mettant à mal le droit d’auteur et la propriété intellectuelle en permettant de visionner en direct toutes les chaînes payantes pour trois fois rien via des abonnements illégaux, souvent détenus par des mafias, à des services qui piratent les chaînes payantes. Attention cependant, ce qui est malheureusement courant, à ne pas confondre la technologie IPTV avec le piratage IPTV qui utilise la technologie à des fins illégales et qui est combattu par les ayants droits. C’est ce qui s’était déjà malheureusement passé avec le Peer-To-Peer où le grand public a confondu le procédé technologique avec le téléchargement illégal via Emule ou bittorent.

Quelles sont les différentes formes d’IPTV ?

Il existe principalement 3 formes d’IPTV, à savoir :

  • La VOD ;
  • La télévision de rattrapage ;
  • L’IPTV en direct.

La VOD

VOD est l’acronyme de Video On Demand qui signifie littéralement “vidéo à la demande“. C’est l’une des formes d’IPTV les plus populaires. C’est d’ailleurs elle (la VOD) qui a été présentée en grande partie plus haut dans cet article. L’utilisateur à la liberté de choisir les programmes audiovisuels qu’il désire et de les suivre en temps réels. C’est dans cette catégorie que l’on retrouve les plateformes de streaming populaires telles que Netflix, OCS ou Amazon Prime Video. Si vous recherchez un film ou une série par exemple, il vous suffit de faire une demande puis le fichier multimédia vous est renvoyé via Internet sous un format de votre choix (tout ceci en une poignée de secondes).

Selon le service en ligne que vous utilisez, vous aurez peut-être même la possibilité de choisir la version de la vidéo : version française (souvent désignée par l’abréviation VF), version originale sous-titrée en français (VOSTFR) ou même une version dans une autre langue étrangère que l’originale.

La télévision de rattrapage ou time-shifted media

Il s’agit ici d’une forme particulière de diffusion télévisuelle. Elle permet de suivre en streaming des émissions en différé. C’est un service gratuit qui met à disposition des programmes récents, généralement de moins de 30 jours, à l’exception des événements sportifs ou de films (pour des questions de droits d’auteurs et de droits de retransmission). Ainsi, grâce à cette technologie, vous pouvez par exemple suivre une émission du dimanche (diffusé en direct) en streaming différée le mardi. Toutes les chaînes de télé proposent maintenant leurs programme à la demande via un site web, une application mobile pour iOS/Android ou directement depuis la box internet. 

Voici la liste des principaux services de rattrapage des chaînes de la télévision française :

Il ne faut cependant pas confondre la télévision de rattrapage avec la rediffusion que la plupart des chaînes de télévision font. Il s’agit ici, d’un streaming en différé complètement optionnel,d’autres programmes continuant d’être diffusés en direct.

Il existe également, et c’est bien pratique, des agrégateurs de vidéo replay comme Molotov , Télé 7 jours replay ou Play TV qui permettent de centraliser tous les contenus sur un même site web.

L’IPTV en direct

Comme son nom l’indique, l’IPTV s’apparente à la télévision classique. Elle consiste à diffuser un programme télévisé (film, séries, match de football, évènement sportif) en direct via Internet.

Les avantages de l’IPTV

L’IPTV est très pratique. Les principaux avantages que présente ce protocole sont les suivants :

  • L’IPTV est très simple et facile à configurer, elle ne nécessite par ailleurs aucune installation de câble : prise spécifique ;
  • L’IPTV permet au téléspectateur de contrôler entièrement ce qu’il regarde ;
  • Grâce à l’IPTV, il est possible de mettre en pause un programme, de faire un saut en arrière ou même en avant ;
  • L’IPTV fonctionne sur de nombreuses plateformes ;
  • Le rapport qualité/prix de l’IPTV est très avantageux.

Les inconvénients de l’IPTV

Comme inconvénients de l’IPTV, on distingue :

  • Les problèmes juridiques inhérents à son utilisation ;
  • Les bugs de transmissions liées à la surcharge des serveurs centraux ;
  • L’impossibilité de suivre les programmes télévisés sans une connexion Internet de haut débit ;
  • La lenteur de chargement (conséquence directe d’une mauvaise connexion Internet) ;
  • La piètre qualité du signal parfois.

Le cadre légal de l’IPTV

On peut classer les services IPTV en deux différentes catégories, à savoir :

  • Les services IPTV légaux ;
  • Les services IPTV illégaux.

Les services IPTV légaux sont ceux qui respectent la réglementation en vigueur et qui disposent des droits de diffusion de contenus multimédias sur Internet. On peut citer par exemple YouTube TV ou encore Netflix (évoqué plus haut). Pour accéder à ces services, vous devez généralement souscrire à un abonnement payant.

Les services IPTV illégaux quant à eux sont ceux qui ne disposent d’aucune autorisation (gratuits pour la plupart). Ils retransmettent illégalement des programmes de chaînes de télévision sans l’autorisation de ces dernières . Lorsque vous utilisez ce genre de service, vous vous exposez à des représailles de la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet (HADOPI). Les sanctions encourues peuvent aller d’un simple avertissement en passant par une amende et jusqu’à 3 ans d’emprisonnement.

Les autorités se préoccupent de plus en plus, y compris sur le plan pénal, du développement de l’IPTV et surtout des offres illégales associées. Récemment, une filière illégale liée (nommée Xtream Codes) a été démantelée par les polices européennes. Cette société proposait illégalement le contenu de plusieurs bouquets TV payants contre un abonnement à 12€ par mois. Le préjudice serait de plusieurs millions d’euros pour les services légaux. (source)

Quel avenir pour l’IPTV ?

Si l’on tient compte de la cote de popularité grandissante des services IPTV (en l’occurrence de la VOD), tout porte à croire que l’avenir de ce service est prometteur. Il ne faut également pas négliger qu’avec l’évolution d’Internet (bientôt la mise sur le marché de la 5G), les utilisateurs seront plus tournés vers les plateformes de streaming, et ce au détriment des autres procédés de transmission. Toutefois, l’IPTV a encore du chemin à faire notamment en ce qui concerne sa stabilisation et la question de son cadre juridique.

1 commentaire

Vous souhaitez laisser un commentaire ?

  1. Bonjour, je suis Elvis et je suis tres flatte par l expose sur le IPTV mais il ya un point sur lequel j aimerai avoir un peut plus d explication. Il s agit des serveurs de stockages centralisés (pratiques pour les petits opérateurs locaux

    Quels sont les logiciels qui permettent de stocker les différentes chaines dans le serveur de stockage centralise? d une part,

    D autre part, si c est grace a un navigateur quel est le plus fiable?

Laisser un commentaire

Les commentaires sont publiés après modération.