Ethereum : un incubateur 2.0 pour jeunes entreprises

Ethereum : définition

Ces dernières années, les crypto-monnaies ont atteint un niveau de médiatisation et de notoriété tel qu’il en éclipse parfois l’éclat de la technologie elle-même. Et pourtant, le changement de paradigme est bien réel et s’opère à vitesse grand V. Alors que le Bitcoin a introduit une nouvelle conception de la monnaie, Ethereum préside notamment à la mise en place d’une nouvelle rampe de lancement pour les jeunes entreprises.

Une pépinière pour jeunes pousses

Développement d'une jeune pousse

Aujourd’hui, lorsque qu’on évoque le terme Ethereum, c’est principalement pour comparer les performances boursières de la seconde plus importante crypto-monnaie du marché au grand Bitcoin. Malgré le niveau actuel du marché, la crypto-monnaie est en effet deuxième avec une capitalisation boursière de plus de 20 milliards de dollars US. Et pourtant les différences entre Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH) vont bien au-delà des profits qu’on peut tirer de leurs valeurs marchandes.

2015 fut une véritable année de révélation pour Ethereum. Son créateur Vitalik Buterin a voulu mettre en place une plateforme décentralisée et sécurisée permettant des applications aussi diverses que variées.

Très vite, on a assisté à une ruée des start-ups qui se sont empressées d’utiliser la plateforme afin de créer des entreprises basées sur la blockchain pour de nouveaux produits et services ou pour soutenir leurs entreprises existantes. Et les géants de l’informatique comme Microsoft ou IBM, eux aussi, n’ont pas hésité longtemps avant de développer des projets autour de la plateforme Ethereum.

Un financement plus accessible

Financement Ethereum

 

En 2017, de nombreuses sociétés de capital-risque présentes sur le marché ont investi dans le Bitcoin et la blockchain. Cette année, l’influence et le potentiel d’Ethereum se traduisent par l’afflux d’investissements destinés spécifiquement aux start-ups basées sur sa plateforme. Ainsi, grâce aux Initial Coin Offerings (ICO), les jeunes entreprises éprouvent un peu moins de difficultés à financer rapidement leur lancement.

Cette forme de crowfunding initiée par Ethereum en 2014 a été assez peu utilisée les années qui ont suivi. Mais l’exceptionnel pic de l’année précédente a également favorisé la popularisation de ce type de financement participatif. Massivement adopté en 2017, il a même éclipsé le capital-risque en tant que moyen de collecter des fonds pour les start-ups. Plus de 3,5 milliards de dollars US ont ainsi été récoltés par l’intermédiaire des ICOs.

De solides perspectives d’avenir

La capitalisation boursière d’Ethereum a mis en avant le profil et le potentiel de l’Ether en tant que devise solide et investissement de premier ordre.

Selon les experts, on assistera au cours des prochaines années à un rassemblement encore plus important de jeunes pousses autour de cette plateforme.

La croissance et l’intérêt suscités par Ethereum montrent clairement que la discussion sur les crypto-monnaies ne peut plus se limiter au Bitcoin. Alors que de plus en plus de start-ups et d’investisseurs continuent à exploiter son potentiel, Ethereum tend à devenir une place forte de l’univers de la blockchain.

Pour tous les experts qui suivent de près le processus de développement de la blockchain ainsi que des crypto-monnaies, Ethereum fait désormais partie des références.